Vaccin contre le zona

Description

La vaccination constitue la meilleure protection contre le zona et ses complications. Le zona est une maladie qui apparaît seulement chez les personnes ayant déjà eu la varicelle Elle se manifeste par des lésions cutanées douloureuses, souvent sous forme de cloques, localisées sur une partie du corps.

Le vaccin est recommandé aux personnes âgées de 60 ans et plus. Il est recommandé aussi dès l’âge de 50 ans aux personnes présentant certains problèmes de santé.

Deux vaccins existent contre le zona. Le premier, appelé Zostavax, est composé du virus affaibli. Son efficacité pour prévenir le zona est d’environ 50 %, mais diminue avec l’âge et le nombre d’années écoulées après la vaccination. Toutefois, si la maladie se développe chez une personne déjà vaccinée contre le zona, le risque de névralgie, c’est-à-dire la douleur qui persiste plusieurs mois après la disparition des lésions, est grandement diminuée. Une seule dose de ce vaccin est recommandée.

Le deuxième est un nouveau vaccin, nommé Shingrix, fait à partir de morceaux du virus. Il est disponible depuis le mois de janvier 2018. Ce vaccin est efficace à 97 % pour prévenir le zona et à 89 % pour prévenir la névralgie. La protection offerte par le vaccin serait maintenue pendant au moins 4 ans après la vaccination. Deux doses, espacées de 2 à 12 mois, sont nécessaires pour assurer une protection de longue durée.

Le choix du vaccin revient au médecin qui prendra sa décision en fonction du patient et de son état de santé.

Symptômes

Des symptômes peuvent être causés par le vaccin, par exemple une rougeur à l’endroit où l’injection a été faite. D’autres problèmes peuvent arriver par hasard et n’ont aucun lien avec le vaccin, par exemple un rhume, une gastro ou un mal de tête.

Les deux vaccins contre le zona sont sécuritaires.

Vaccin Zostavax

Dans la majorité des cas, ce vaccin ne provoque aucune réaction.

Nature et fréquence des réactions possibles au vaccin
Fréquence Réactions possibles au vaccin
Très souvent
(moins de 50 % des gens)
  • Douleur, rougeur ou gonflement à l'endroit où l'injection a été faite
Souvent
(moins de 10 % des gens)
  • Démangeaison ou chaleur à l’endroit où l’injection a été faite

Vaccin Shingrix

La majorité des réactions sont bénignes et de courte durée, même si elles sont plus fréquentes que celles associées au vaccin Zostavax.

Dans 17 % des cas, les réactions causées par le vaccin empêchent la poursuite des activités quotidiennes pendant 1 à 2 jours. Ces réactions, moins fréquentes chez les personnes plus âgées, arrivent un peu plus souvent au moment de la 2e dose.

Nature et fréquence des réactions possibles au vaccin
Fréquence Réactions possibles au vaccin
Dans la majorité des cas
(plus de 50 % des gens)
  • Douleur à l'endroit où l'injection a été faite
Très souvent
(moins de 50 % des gens)
  • Rougeur ou gonflement à l’endroit où l’injection a été faite;

  • Douleur musculaire, fatigue, mal de tête ou fièvre;

  • Nausée, vomissement, diarrhée ou mal de ventre.

Quoi faire après la vaccination

Conseils à suivre dans les minutes suivant la vaccination

Attendez 15 minutes avant de quitter l’endroit où vous avez reçu le vaccin. Si une réaction allergique survient, les symptômes apparaîtront quelques minutes après la vaccination.

Si vous ressentez des symptômes, informez-en immédiatement la personne qui vous a donné le vaccin. Elle pourra vous traiter sur place.

Conseils à suivre à la maison

Si vous avez une rougeur, une douleur ou un gonflement à l’endroit où l’injection a été faite, appliquez une compresse humide froide à cet endroit.

Utilisez un médicament contre la fièvre ou les malaises, au besoin.

Quand consulter

Consultez un médecin si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

  • Vous ressentez des symptômes graves ou inhabituels.
  • Vos symptômes s’aggravent au lieu de s’améliorer.
  • Vos symptômes durent depuis plus de 48 heures.

Est-ce que l'information de cette page vous a été utile?


  

Dernière mise à jour : 18 janvier 2018, 13:39

Avis

Le cannabis, une substance complexe... Dépendances Inscription auprès d'un médecin de famille Les troubles anxieux existent. Les solutions aussi.