Oreillons

Description

Les oreillons sont une maladie contagieuse causée par un virus qui entraîne l’inflammation des glandes salivaires.  

Symptômes

Les oreillons se manifestent d'abord par une fièvre légère qui dure de 1 à 2 jours. Les symptômes suivants apparaissent ensuite :

  • enflure des glandes salivaires situées près de la mâchoire, en avant des oreilles;
  • douleur à un ou aux deux côtés de la mâchoire ou aux oreilles.

Il peut s’écouler de 12 à 25 jours entre l’exposition au virus des oreillons et le début des symptômes. C’est ce qu’on appelle la période d’incubation. Une personne commence à être contagieuse 2 jours avant l’enflure des glandes salivaires, et elle peut demeurer contagieuse jusqu’à 5 jours après leur apparition. Les symptômes des oreillons durent de 3 à 10 jours. Dans certains cas, les oreillons peuvent entraîner des complications.

Jusqu’à 1 personne infectée par le virus des oreillons sur 3 ne présente aucun symptôme.

Les oreillons peuvent souvent être confondus avec d’autres infections respiratoires comme le rhume.

Quand consulter

Si vous avez été en contact avec une personne atteinte des oreillons et que vous présentez des symptômes de la maladie, vous devez consulter un médecin ou communiquer avec un CLSC pour la confirmation du diagnostic. Si vous vous rendez dans un établissement de santé, informez le personnel dès votre arrivée que vous avez été en contact avec une personne qui avait les oreillons. Le personnel pourra vous donner un masque pour éviter que vous transmettiez la maladie à d’autres personnes dans la salle d’attente.

Traitements

Il n’existe pas de traitement contre les oreillons. La plupart des personnes en bonne santé guérissent par elles-mêmes au bout de 3 à 10 jours.

Si vous avez les oreillons, restez à la maison et :

  • reposez-vous au lit;
  • buvez beaucoup de liquides;
  • mangez des aliments mous;
  • évitez les agrumes, car leur acidité pourrait augmenter la douleur.

Vous pouvez soulager vos symptômes en faisant bon usage des médicaments.

Faites bon usage des médicaments

Pour soulager vos symptômes, vous pouvez prendre des médicaments offerts en vente libre comme l’acétaminophène, par exemple du TylenolMD, ou l’ibuprofène, par exemple de l’AdvilMD.

Enfants et adolescents

Si votre enfant a plus de 3 mois, vous pouvez lui donner de l’acétaminophène, par exemple du TylenolMD. Prenez soin de suivre les indications fournies avec le produit, selon le poids de votre enfant.

Évitez de donner de l’acide acétylsalicylique, par exemple de l’aspirine, aux enfants et aux adolescents. En effet, ce médicament peut entraîner l’apparition d’une maladie grave du cerveau et du foie, appelée « syndrome de Reye », chez les enfants et les adolescents.

Complications

Les complications possibles des oreillons sont :

  • une inflammation des testicules;
  • une inflammation des ovaires;
  • une inflammation d’un ou des 2 seins;
  • une méningite (inflammation de l’enveloppe du cerveau);
  • une encéphalite (inflammation du cerveau);
  • une surdité temporaire aux sons très aigus.

Les femmes enceintes qui attrapent les oreillons ont plus de risques de faire une fausse-couche en début de grossesse. Les oreillons ne causent toutefois pas de malformations chez le fœtus.

Très rarement, les oreillons peuvent également entraîner :

  • une inflammation du pancréas;
  • de l’arthrite;
  • une inflammation de la glande thyroïde;
  • la stérilité, à la suite d’une inflammation des ovaires ou des testicules;
  • l’atrophie (diminution de volume) des testicules après une inflammation;
  • la surdité permanente (devenir sourd);
  • le décès.

Les complications sont plus graves et plus fréquentes chez les adultes. Dans certains cas, l’hospitalisation est nécessaire.

Transmission

Les oreillons se transmettent facilement entre les membres d'une même famille ou entre les enfants qui fréquentent le même service de garde ou la même école.

Le virus se transmet par :

  • la salive;
  • les gouttelettes provenant du nez et de la gorge d’une personne infectée qui tousse ou éternue;
  • le contact avec un objet ou une surface contaminée par la salive de personnes infectées.

Une personne infectée peut transmettre les oreillons même si elle n’a pas de symptômes.

Protection et prévention

Vaccination

Même si elle n’est pas efficace à 100 %, la vaccination est le meilleur moyen de se protéger contre les oreillons. La vaccination permet de réduire les symptômes et les complications des oreillons. Depuis la mise en place de la vaccination gratuite au Québec, le nombre de cas d’oreillons a diminué de près de 99 %.

Le vaccin contre les oreillons est un vaccin combiné, c’est-à-dire qu’il protège contre plusieurs maladies à la fois. Selon le calendrier de vaccination recommandé, les enfants peuvent recevoir le vaccin contre les oreillons à l’âge de 12 mois.

Démarche pour se faire vacciner

Tout le monde peut se faire vacciner gratuitement contre les oreillons dans le cadre du Programme québécois d’immunisation.

Consultez le Programme québécois d’immunisation pour connaître la démarche pour vous faire vacciner.

Si vous avez les oreillons

Restez à la maison dès que vos glandes salivaires commencent à enfler. Vous devez vous absenter de l'école ou du travail jusqu'à cinq jours après le début de l’enflure.

Vous pouvez aussi prendre certaines mesures de protection et d’hygiène pour aider à prévenir la transmission des oreillons :

  • évitez les contacts étroits avec les autres membres de votre famille, comme les baisers et les câlins;
  • évitez de partager des objets contaminés par la salive, comme les ustensiles, les verres ou les pailles;
  • couvrez-vous la bouche et le nez avec un mouchoir lorsque vous toussez ou éternuez, ou faites-le dans le pli de votre coude ou le haut de votre avant-bras;
  • lavez-vous souvent les mains.

Personnes à risque

Toute personne qui n’est pas protégée contre les oreillons peut attraper cette maladie.

Les enfants de moins d’un an sont ceux qui risquent le plus d’attraper les oreillons puisqu’ils ne peuvent recevoir le vaccin avant l’âge de 12 mois.

Toutefois, ce sont les adultes qui risquent le plus d’avoir des complications de la maladie.

Comme le vaccin contre les oreillons n’est pas efficace à 100 %, les personnes vaccinées peuvent quand même attraper la maladie d’une autre personne infectée. Dans ce cas, le vaccin permet toutefois de diminuer les symptômes et les risques de complications.

Particularités

Au Québec, les oreillons sont une maladie à déclaration obligatoire. Les membres du personnel des laboratoires et les professionnels de la santé qui détectent un cas d’oreillons doivent donc en informer les autorités de santé publique.

Dernière mise à jour : 06 février 2017, 09:53

Avis

À consulter aussi

Consultations publiques sur l'encadrement du cannabis au Québec Inscription auprès d'un médecin de famille Une simple piqûre peut nuire à votre santé! Profitez de l'été!